Foire aux questions

Comment bien assurer la protection juridique de votre auto ?

L'assurance de la protection juridique est une des branches d'assurances qui concerne le plus directement la protection de l'assuré puisqu'elle intervient souvent pour le protéger à l'égard de son propre assureur lorsque celui-ci le couvre pour d'autres risques, tels que la responsabilité civile, ou à l'égard d'un autre assureur.

La solution idéale

Confier votre PJ à un assureur spécialisé et indépendant des compagnies d'assurances de responsabilité civile auto est la solution idéale préconisée par les professionnels du courtage. Cette solution permet d'éviter les conflits d'intérêts.

Que faire ?

Si votre RC auto et PJ sont couverts auprès de deux compagnies distinctes, ne changez rien.

Si votre RC et PJ sont couverts auprès de la même compagnie, contactez-nous, nous avons une meilleure solution à vous proposer ! Et pas forcément beaucoup plus onéreuse !

Comment être bien assisté ?

La solution idéale

Prendre soin de se couvrir par un contrat distinct d'assistance aux personnes, aux véhicules et lors de voyages organisés.

Ce contrat vous procurera une véritable tranquillité d'esprit.

Que faire ?

Si vous partez à l'étranger et que vous en ressentez le besoin, vous pouvez souscrire un contrat EUROP ASSISTANCE par notre intermédiaire qui vous couvrira soit la durée de votre séjour, soit toute l'année.

N'hésitez pas à nous contacter ! Nous vous renseignerons volontiers.

Quelques exemples ? Cliquez ici ...

S'assurer contre les inondations ?

Auparavant, les compagnies d'assurance couvraient les dommages causés par les eaux "descendantes". En ce qui concerne les eaux "montantes", certaines ne les couvraient tout simplement pas. D'autres assuraient - depuis quelques années - les débordements d'égouts, les refoulements et autres engorgements. Quelques rares assureurs couvraient les inondations mais avec une franchise plus ou moins importante et surtout une acceptation du risque au coup par coup.

La solution idéale

Un arrêté royal oblige maintenant les assureurs à couvrir toutes les catastrophes naturelles, donc les inondations et les tremblements de terre. Cette garantie est inclue dans tous les contrats moyennant, bien sûr, une augmentation de prime.

Que faire ?

Maintenant, si cette protection vous préoccupe ? Contactez-nous. Ensemble, nous ferons le point sur la couverture de votre assurance habitation et nous vous proposerons la solution actuellement la mieux adaptée à vos besoins.

Etes-vous bien remboursé en cas d'hospitalisation ?

Savez-vous que, chaque année, une famille sur trois est confrontée à une hospitalisation !

Malheureusement les mutuelles ne remboursent pas tous les frais.

Cela ne s'améliorera pas si l'on observe que la population vieillit, que les technologies médicales sont de plus en plus onéreuses et que les budgets des états ne sont pas extensibles.

La part des frais restant à charge du patient augmentera donc régulièrement ...

La solution idéale

Contracter une assurance complémentaire hospitalisation pour vous et votre famille.

Celle-ci prend en charge, dans le monde entier, tous les frais qui restent à payer après intervention de la mutuelle, même l'infirmière ou le kinésithérapeute, ainsi que les frais occasionnés 30 jours avant et 90 jours après l'hospitalisation.

De plus, en dehors du séjour hospitalier, elle couvre une trentaine de maladies graves dont le cancer, la leucémie, le diabète, la sclérose en plaques, ...

Que faire ?

Si cette protection vous préoccupe, contactez-nous. Ensemble, nous analyserons vos besoins et nous vous proposerons la solution actuellement la mieux adaptée à vos besoins.

Retraite : répartition, capitalisation ?

Savez-vous que le système de pension qui est le nôtre est dit de répartition, c'est-à-dire que les actifs payent pour les retraités. Ce principe - louable - de solidarité entre les générations présente pourtant d'évidentes lacunes dès lors qu'il y a, comme vous le savez, moins d'actifs ... et plus de pensionnés.

La solution du bon sens et que l'Etat encourage

Se constituer une épargne pension complémentaire en profitant des avantages fiscaux qui vous sont offerts : économie de minimum 32% d'impôts sur 2.260 € (*) maximum (en fonction de vos revenus) plus 940 €(*) de forfait par contribuable.

(*) actualisés 2013

Que faire ?

Si vous n'avez pas encore souscrit à une telle épargne à long terme, contactez-nous, nous pouvons étudier avec vous la formule qui vous convient le mieux. Attention, votre paiement doit être comptabilisé avant le 31 décembre !

Si vous cotisez déjà, tant mieux ! Vérifiez toutefois que ces montants sont bien adaptés à vos besoins et possibilités.

Qu'est-ce que l'assurance de responsabilité civile vie privée aussi appelée familiale ?

Qu'est ce que la responsabilité civile ?

C'est l'obligation de dédommager financièrement quelqu'un à qui l'on a provoqué un dommage. Elle se fonde sur les articles 1382 à 1386 et suivants du code civil. Pour information l'article 1382 stipule que "Tout fait quelconque de l'homme qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé, à le réparer". Les articles suivants étendent la responsabilité aux enfants, aux animaux, aux biens, aux immeubles dont on a la garde.

Pourquoi appelle-t-on cette assurance "familiale"

Parce que sont assurées toutes les personnes (les animaux aussi!) vivant au foyer du preneur quels que soient les liens légaux qui les unissent. Autrefois, l'on utilisait pour ces personnes le mot de famille.

La solution idéale

Chaque personne doit être couverte par un tel contrat au demeurant assez bon marché (65 € maximum). Si vous n'en possédez pas, votre conjoint doit en avoir une, ou vos parents. En tout cas, une des personnes avec qui vous vivez !

Parlez-nous en !

Quid de l'assurance du conducteur responsable d'un accident de la route

Savez-vous que, chaque année, en Belgique, les accidents de la route font plus de 18.000 blessés graves dont 7.500 conducteurs, parmi lesquels, 4.000, environ, ne seront jamais indemnisés ?

Parce que le conducteur responsable d'un accident est le seul qui ne bénéficie pas du contrat RC auto.

La solution idéale

Assurer, sur un contrat séparé, au minimum le conducteur du véhicule, au mieux, tous les membres de la famille dans tous les véhicules.

Que faire ?

Si votre contrat auto, ou un autre contrat, comporte une garantie complémentaire « occupants véhicule », c'est très bien.

Sinon, contactez-nous, nous vous proposerons la solution la mieux adaptée à vos besoins.

Qu'est-ce que l'assurance vol pour votre habitation ?

Savez-vous que la quasi totalité des contrats incendie contiennent, dans leurs garanties de base, les dégradations immobilières par vol ou tentative de vol ?

Les objets volés ne sont assurés que si la garantie vol a été précisément souscrite.

La solution idéale

Si vous craignez que des objets, bijoux, tableaux, Hi-Fi, TV ou meubles ne tentent quelques malfrats, il vous faut vous couvrir expressément pour le risque de vol. Cela vous coûtera, suivant votre habitation, entre 1 et 4 pour mille de la valeur du contenu (pour 50.000 €, entre 50 et 200 €).

Que faire ?

Souscrire et choisir entre ces formules :

- soit jusqu'à 50 % de la valeur assurée en contenu (attention alors de ne pas être sous-assuré),

- soit en premier risque pour un certain montant.

Des explications complémentaires ? Contactez-nous.

Quid de la pension libre complémentaire pour indépendants ?

Depuis le 1er janvier 2004, les compagnies d'assurances sur la vie sont habilitées à distribuer des produits de pension libre complémentaire pour indépendants. Ceux-ci sont totalement déductibles en charges professionnelles, c'est-à-dire qu'ils permettent un gain sur le calcul des cotisations sociales et un bénéfice fiscal au taux marginal.

La solution idéale

Profiter de cet avantage complémentaire à l'assurance vie et à l'épargne pension et réservé aux indépendants en plaçant chaque trimestre un montant d'épargne adapté à votre situation.

Vous êtes salarié ? Reportez-vous au conseil ci-dessus à propos de la retraite.

Que faire ?

Demander à votre courtier (BAA en l'occurrence) de vous calculer un plan personnalisé qui vous permettra d'estimer votre capital complémentaire à la retraite et votre gain fiscal.

Par voie de conséquence, vous serez heureux de découvrir le rendement d'un tel placement.

Quelle est la différence entre omnium et casco partielle ?

Faites-vous la différence entre ces deux garanties ?

- La casco partielle, appelée petite omnium ou involnavitres, couvre, le plus souvent sans franchise : l'incendie, le vol, les forces de la nature, le bris de vitres (pas les phares ni le toit ouvrant) et les dégâts dus au gibier.

- L'omnium couvre, en plus des garanties ci-dessus, le plus souvent avec une franchise, les dommages matériels dus à un accident.

La solution idéale

Si vous avez un crédit bancaire sur votre véhicule ou que celui-ci n'a que quelques années, n'hésitez pas, choisissez l'omnium complète qui vous remboursera, en cas d'accident, les réparations des dommages matériels ou un montant dépendant de l'âge de votre véhicule qui s'avérera suffisant en cas de perte totale.

Si vous n'êtes pas dans le cas ci-dessus, n'oubliez pas que le Luxembourg est giboyeux et souvent le terrain de grêle. Les grandes villes, malheureusement, sont le lieux de nombreux vols. Une petite omnium s'avère alors souvent précieuse !

Que faire ?

Toutes les compagnies n'offrent pas les mêmes protections aux mêmes prix. N'hésitez pas à nous en parler !

Quelles sont les différentes valeurs d'un immeuble d'habitation ?

La valeur de reconstruction :

C'est évidemment le prix qu'il faudra payer pour reconstruire votre habitation au lendemain d'un sinistre. Ce prix tient compte des coûts du jour de la construction. C'est pour cette valeur que doit s'assurer un propriétaire !

La valeur réelle :

Elle est égale au coût de la construction moins la vétusté. En règle générale, on peut dire que la valeur réelle oscille entre 80 et 90 % du prix à neuf. C'est pour cette somme que doit s'assurer un locataire qui, en droit, n'est jamais responsable de la vétusté du bien qu'il occupe.

La valeur de vente :

C'est la valeur à laquelle on peut négocier votre bien. Elle tient compte de la situation, de la vétusté, du marché et autres paramètres subjectifs. C'est le montant maximum que l'on vous prêtera pour l'acquérir.

La valeur de vente forcée :

C'est la valeur que vaudra à coup sûr votre immeuble dans une vente publique forcée.

Comment déterminer le montant à assurer ?

Depuis vingt ans, le législateur oblige les assureurs à proposer à leurs clients une méthode simple pour évaluer leur bien. Correctement rempli avec notre aide, ce questionnaire, appelé Système d'Abrogation de la Règle Proportionnelle, vous met à l'abri de toute sous-assurance en cas de sinistre.

Une question ?
Parlez-nous en !

Comment compléter un constat d'accident AUTO ?

Une remarque d'abord :

Le constat d'accident, en sa partie recto, doit reprendre des faits objectifs, incontestables par la suite.

Faites donc attention : un constat mal rempli, avec erreurs ou oublis, peut conduire au fait que la responsabilité de l'accident pourrait vous être imputée à tort !

Donc :

Restez clame. S'il y a des blessés, appelez l'ambulance (100) et la police (101). Dans ce cas, celle-ci s'occupera de rédiger un procès-verbal. Il n'empêche, vous devez tout de même nous déclarer l'accident.

S'il n'y a pas de blessés, il est inutile d'appeler la police, cela pourrait ralentir l'indemnisation.

Que faire ?

Familiarisez-vous avec le document. Préremplissez un constat et conservez le à votre disposition. Complétez en priorité : les croix, le dessin et les observations. Veillez à cocher la bonne case ! Si aucune ne correspond, utilisez la rubrique observations. Faites un croquis précis, avec les panneaux, le sens de circulation, ... En cas de désaccord avec le tiers, ne signez pas et indiquez-en la raison dans la case observations. Il faut tout remplir sur le constat. Et si vous n'en avez pas, faites votre déclaration sur papier libre.

D'autres questions ?
Venez nous voir !

Comment assurer votre dame d'ouvrage ou
votre aide jardinier contre les accidents du travail ?

La loi :

Toute personne qui occupe même bénévolement une personne à son service doit l'assurer contre les accidents de travail. D'autres part, il n'y a pas d'obligation d'assujettir à l'ONSS une femme d'ouvrage qui ne réside pas sous votre toit et travaille moins de 20 heures par semaine (c'est évidemment le cas de 100% des dames d'ouvrage).

La solution idéale ?

Si la dame qui vient vous aider dans votre ménage, le retraité qui tond votre pelouse, ne travaille pas dans le cadre de l'A.L.E. ou d'un organisme similaire, vous devez impérativement le couvrir par un contrat Accidents du travail (appelé aussi assurance loi, ce qui est tout dire !!!).

Que faire ?

Nous contacter. Nous vous proposerons un contrat assurance loi contre les accidents du travail (le côut est modique). Nous vérifierons, de plus, si votre assurance familiale couvre bien en responsabilité civile (dommages aux autres) la personne que vous occupez.

Comment assurer ses enfants contre les accidents
corporels lors de leurs activités sportives ou culturelles ?

Un accident ?

C'est toute atteinte corporelle ou matérielle, non intentionnelle de la part de celui qui la subit, qui provient de l'action soudaine et fortuite d'une cause extérieure.

Ah, ces enfants qui vivent à 100 à l'heure !

Vous les encouragez à faire du sport, à pratiquer leurs hobbies, à être actifs dans un mouvement de jeunesse, mais avez-vous pensé aux accidents pouvant leur arriver pendant toutes ces activités ?

Bien sûr, s'il y a un tiers responsable, on peut logiquement compter sur l'intervention d'autres assurances; mais s'il n'y a pas de 'faute', il faut alors espérer que l'assurance de l'école, du club sportif soit suffisante afin de couvrir les conséquences financières de l'accident.

La solution idéale :

Souscrire un contrat - éventuellement familial - couvrant vos enfants de moins de 18 ans dans le monde entier, en invalidité permanente, frais de traitement, mais également frais de rapatriement et de rattrapage scolaire. Et, si malgré tout une autre assurance intervenait, il y aurait cumul des indemnisations, sauf pour les frais médicaux.

N'hésitez pas à nous consulter ...

Et les catastrophes naturelles ?

A partir de cette année 2006, un arrêté royal oblige les assureurs à couvrir toutes les catastrophes naturelles.

Qu'est-ce que les catastrophes naturelles ?

Les catastrophes naturelles sont la tempête, l'inondation, le tremblement de terre, les débordements ou refoulements d'égouts publics et le glissement ou affaissement de terrain.

Votre contrat couvrait-il ce genre de risque ?

Quelques compagnies, plus à la pointe, couvraient déjà depuis de nombreuses années les risques d'inondation et de tremblement de terre. D'autres les couvraient moyennant supplément de prime et à la demande des assurés.

Qu'en est-il maintenant ?

Le législateur a décidé d'inclure ces garanties dans tous les contrats qui seront adaptés au courant de l'année 2006. Qu'avez-vous à faire ?

Pour une fois : rien !

Copyright ©2012 - Bureau d'Assurances Aubert s.a.

Charte vie privée